Il n’y a pas besoin d’être une lumière (oui j’ai osé) pour comprendre que l’éclairage tient une place importante dans la déco de notre intérieur. Il faut bien jauger d’une part la nécessité de lumière dont nous avons besoin et en quel endroit, mais quel style nous souhaitons utiliser. Appliques, suspensions, lampadaires, lampes de chevets… chacun à son effet et surtout chacun à son utilité. Comment utiliser chacun et surtout comment en faire un avantage déco ?

 

Les lampadaires :

Par forcément les plus esthétiques de tous, ils sont souvent la pièce centrale de la décoration en matière de luminaires. Ceci est du au fait qu’ils sont les plus imposants et ceux qui diffusent le plus de lumière. Désormais on retrouve des lampadaires de toutes sortes et de toutes formes. Couleurs, pieds, éclairage vers le haut, le bas, lumière diffuse ou non, tout est possible. C’est un véritable potentiel accessoire de mode même s’il faut pour cela viser quelque chose de peu classique.

 

Les appliques :

Souvent très élégante, elles sont considérées comme des objets de déco qui permettent de mettre en exergue un certain style global de déco. Mais les appliques ont surtout l’avantage de mettre en valeur des objets précis. On utilise souvent les appliques dans des lieux de passage ou dans la chambre où l’on cherche à créer des ambiances précises et chaleureuses. En effet les appliques diffusent souvent un éclairage beaucoup plus léger que les lampadaires.

 

Les lampes de chevet :

Ici c’est vraiment un halo de lumière qui est créé. Le but est de créer une ambiance discrète voire romantique. Avec des lampes de chevet on éclaire des endroits bien précis comme un bureau ou un coin de lit pour se blottir le soir dans sa chambre à lire un livre sous sa couette.

 

Les suspensions :

Pratiques et efficaces, les suspensions sont une alternative entre les lampadaires et les appliques. Les suspensions ont l’avantage de donner de la hauteur à une pièce mais également de meubler un endroit bien précis. Salon, table à manger, couloir, elle s’adapte un peu partout en restant plutôt discrète.

 

La plupart du temps, on se rend compte que l’on retrouve au moins 3 de ces 4 éclairages dans un même intérieur. Lesquels choisissez-vous ?